Rechercher

Fleur d’été


À l’ombre d’un immense platane enchanteur

Ma tête embuée emprunte le chemin du rêveur

Dessin d’une pose sublimée par l’ aquarelle

Mes doigts glissent et s’envolent à tire d’ailes

Fleur d’été, quand chantent les cigales

Les couleurs s’incrustent et me régale

Je sens fébrilement entrer le souffle de l’air

Par les narines envahit doucement mon repère

Du haut du crâne à l’anus

dans la position du lotus

Le corps parfait

Du meilleur effet

Tous mes sens à l’affût en éveil spirituel

En attente de la bénédiction du roi soleil

Il brûle ma peau à qui mieux-mieux

Et s’acharne encore à coup de vieux


Poème d’aquarelle par luc Leplae

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout