Rechercher

Le bois à l’état brut m’inspire !

Les nervures du bois sont l’expérience de la vie, la patience du fil du temps, le silence du sage.

Les arbres communiquent et, j’en suis persuadé, ils sont le reflet de l’âme... Ils nous aident à comprendre les raisons de notre existence.

Lorsqu’on regarde une branche, on peut imaginer plein de choses. Sa forme, ses traces, ses noeuds, ses couleurs, m’emmènent vers des histoires de vie empruntées.



















Je pense que les arbres enregistrent et mémorisent ce qu’il ressentent autour d’eux, surtout lorsqu’il sont installés au cœur des villes ! Comme les majestueux platanes le long des boulevards ou des routes du sud de la France.

Comment pourrait-il en être autrement ? Leur silence me parle ... Ils sont habités de tout ce qui grouille, chante, gueule et vie autour d’eux !

En regardant bien, ils épousent d’ailleurs, très souvent, des formes humaines.

Plus je travaille le bois, plus je me rend compte de cet état d’être…L’âme qui chante pour qui veut rêver d’un autre monde !


… C’est ainsi que j’ai imaginé « une comédie de l’art » avec des personnages grimés aux couleurs vives qui apparaissent au détour d’un noeud, d’une nervure ou d’une trace, çà et là, en fonction des expériences et du vécu du bois.

Je n’ai rien inventé, tout est venu naturellement, sans effort, sans souffrance, en gardant le plus possible la texture des veines du bois et la beauté de l’écorce. Tout au plus de la couleur à certains endroits, comme pour accentuer le récit. Et même du plastique pour donner du volume et extrapoler sur l’environnement pollué qui l’entoure. Aidé en cela par des bouteilles de « Vichy célestins » pour leurs formes particulières. Ces formes protubérantes apportent une envolée lyrique au morceau de bois amputé de l’arbre.


En tout cas, c’est ce que cela m’inspire, peut-être en verrez-vous autre choses ?

Merci de m’envoyer un message pour me dire ce que vous en penser !

26 vues1 commentaire