Rechercher

Un bon génie odorant sortie d’un tour à bois et non de la lampe d’Aladin !

Il me restait un morceau d’arbre de cade du Haut-Var que j’avais conservé, je ne sais pas trop pourquoi, et à l’occasion d’une rencontre avec Bernard Silve, j’ai découvert le tournage sur bois. Je lui ai alors demandé s’il pouvait m’arrondir le haut du morceau de bois avec son tour. Ce qu’il a fait.

En découvrant la splendeur des veines et la senteur du cade, m’est venu l’idée d’un bon génie rieur et me suis mis à le sculpter sans vraiment savoir ou j’allais, les crevasses et défaut du bois m’ont guidé vers cet étrange bouddha rieur !


I had a piece of cade tree from Haut-Var-Provence that I had kept, I don't know why, and during a meeting with a friend, I discovered filming on wood. I then asked him if he could round off the top of the piece of wood with his turn. What he did.

By discovering the splendor of the veins and the scent of the cade, I came up with the idea of a good laughing genius and began to sculpt it without really knowing where I was going, the crevices and defect in the wood guided me towards this strange laughing Buddha!




26 vues